France: Piratage des coordonnées de 500 policiers

anonymous

Entre émeutes et fusillades c’est maintenant au tour des sites administrés par l’État de se faire pirater. En effet, l’application “permutation”, une sorte de parcoursup de la police nationale pour indiquer ses vœux d’affectations, a été attaquée par les “Anonymous” d’après le syndicat policier Alliance.

Ce qui m’a fait particulièrement sourire c’est que dans le tweet, on a droit à la réponse bourrée de fautes d’un Anonymous qui prétend qu’il ne s’agit pas d’une action menée par Anonymous mais par des “kikoulol du dimanches”. Quoiqu’il en soit, une enquête a été ouverte et confiée à la DGSI pour “entraves au fonctionnement d’un système de traitement automatisé de données à caractère personnel mis en oeuvre par l’État et en bande organises” et pour “association de malfaiteurs en vue de commettre ce délit”.

Toujours selon Alliance, la fuite aurait seulement impactée les données les moins sensibles soit seulement les quelques 498 coordonnées incluant noms, emails et numéros de téléphone personnel ainsi que parfois leurs affectations. Un fichier de revendication aurait aussi été laissé dans les serveurs et signé d’un triple A pour “Anonymous Anarchist Agency”. Les données auraient été par la suite utilisées afin d’envoyer des mails de soutiens aux gilet jaunes aux victimes de la fuite des données.

@tchernobyl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *