France: piratage du quai d’Orsay

Après le syndicat de la police nationale Alliance c’est maintenant au tour du quai d’Orsay de se faire pirater.

En effet, c’est dans la nuit du jeudi 13 décembre 2018, que le service « Arianne », une sorte de newsletter du citoyen à l’étranger pour savoir si ça craint pas trop sur place s’est fait piraté. Arianne s’est alors fait dépouillé de ses quelques 540 563 comptes. Les données récupérées par les sauvageons incluent des noms, prénoms, numéro de téléphone et des adresses mails. L’inquiétude grandi et on craint maintenant que les sites de l’État vont tomber un à un comme en Estonie. Espérons juste que des gouvernements ne vont pas profiter du dawa actuel et lancer leurs ordes d’APT.

Affaire à suivre donc et sortez couverts les enfants

@tchernobyl